Bd-cine.com

Accueil » Acteurs » BELMONDO Jean-Paul

Recherche :  OK
BELMONDO Jean-Paul

Disponible(s) à la vente :

 Doulos (Le)
 Échappement libre "Der Boß hat sich was ausgedacht - Heisse Waffen Kalte Killer"
 La Scoumoune "Un déminage sanglant"
 Cinémonde N°1310
 Cinémonde N°1347
 Un nommé La Rocca "Réduction de Peine"
 Docteur Popaul
 James Bond 007 "Casino Royale"
 Mademoiselle Ange
 Moderato cantabile
 Scandale sur la Rivièra
 Un nommé La Rocca "Un Dur parmi les Durs"
 Un nommé La Rocca "Un Dur parmi les Durs"

BELMONDO Jean-Paul

Production :

Acteur Français

Biographie :

Jean-Paul Belmondo, né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine, est un comédien français de cinéma et de théâtre. 

Alternant le genre populaire et les films d'auteurs, il est devenu en quelques années une des plus grandes vedettes du cinéma français, champion incontesté du box-office au même titre que Louis de Funès et Alain Delon à la même époque. En quarante ans de carrière, il a attiré dans les salles près de 130 millions de spectateurs. 

Jean-Paul Belmondo est le fils du sculpteur Paul Belmondo et sa mère est artiste-peintre. 

Enfant il se passionne pour la boxe et le théâtre. A seize ans, il décide de devenir acteur. Il prépare le Conservatoire chez Raymond Girard. Un an après, en 1950, il débute sur scène avec une tournée dans les hôpitaux de Paris, dans le rôle du Prince de La Belle au Bois Dormant. En 1951, il passe le concours d'entrée au Conservatoire et fait la connaissance de Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort, Michel Beaune et Pierre Vernier qui deviendront ses grands amis. En 1953, il épouse Elodie, danseuse à Saint-Germain-des-Prés et aura trois enfants avec elle : Patricia, Florence et Paul.

En 1957, il débute à l'écran dans de petits rôles : Sois belle et tais toi, Les tricheurs, Les copains du Dimanche. En 1959, il tourne A double tour de Claude Chabrol puis c'est la révélation avec A bout de souffle, dont il est la vedette, aux côtés de Jean Seberg, dans une mise en scène de Jean-Luc Godard.

Jean-Paul Belmondo devient célèbre. Il peut jouer avec autant de vraisemblance et de naturel un aristocrate ou un garçon du peuple, un intellectuel ou un gangster, un prêtre ou un clown. A partir de 1964, Jean-Paul Belmondo rencontre un grand succès populaire avec plusieurs films et aborde tous les genres ; l'aventure avec 100 000 dollars au soleil, L'homme de Rio, la fantaisie avec Les tribulations d'un chinois en Chine, Pierrot le fou, l'action avec Borsalino, le drame dans Week-end à Zuydcoote...

Mais, sa carrière ne s'arrête pas là, et il rencontre un succès phénoménal avec des films tels que Flic ou voyou, Le guignolo, Le professionnel, L'as des as, Le marginal, Les morfalous ... tous des succès au box office français. Succès qui tient pour une grande partie de son jeu d'acteur excellent et des cascades qu'il réalise lui-même, se mettant à chaque fois en danger. Il revient ensuite au théâtre où il joue le personnage de Kean dans une pièce de Robert Hossein.

Puis il remonte sur les planches en 1990 dans Cyrano de Bergerac sur une mise en scène de Robert Hossein, en 1995 dans Tailleur pour dames, mise en scène de Bernard Murat, en 1998 La puce à l'oreille de Georges Feydeau, également de Bernard Murat ou encore en 1998 Frédérick ou le boulevard du crime d'Eric-Emmanuel Schmitt.

Sa prestation dans Itinéraire d'un enfant gâté lui vaut le césar du meilleur acteur. Dans les années 90/2000 il se fait plus rare, mais on a pu le voir dans en Jean Valjean dans Les misérables de Claude Lelouch, dans Peut être de Cédric Klapisch en fils de Romain Duris ou encore dans Une chance sur Deux de Patrice Leconte, véritable véhicule à stars puisqu'il y partageait la vedette avec Alain Delon et Vanessa Paradis. Surnommé Bébel depuis fort longtemps, Jean-Paul Belmondo est une des figures emblématiques du cinéma français reconnu à travers le monde entier.

 

Filmographie complète :

  • 1957 : Les copains du dimanche d'Aisner  
  • 1957 : Drôle de dimanche d'Yves Allégret  
  • 1957 : A pied, à cheval et en voiture de Delbez  
  • 1957 : Sois belle et tais toi d'Yves Allégret
  • 1958 : Les tricheurs de Marcel Carné  
  • 1958 : Mademoiselle ange de Radvanyi  
  • 1958 : Charlotte et son jules de Jean-Luc Godard  
  • 1958 : A double tour de Claude Chabrol  
  • 1959 : Classe tous risques de Claude Sautet
  • 1959 : Les distractions  de Dupont
  • 1959 : La Française et l'amour de Henri Verneuil
  • 1960 : A bout de souffle de Jean-Luc Godard
  • 1960 : La novice de Lattuada
  • 1960 : Moderato cantabile de Brook
  • 1960 : La viaccia de Bolognini
  • 1960 : La ciociara de de Sica  
  • 1961 : Un cœur gros comme ça de Reichenbach
  • 1961 : Léon Morin, prêtre de Jean-Pierre Melvill
  • 1961 : Une femme est une femme de Jean-Luc Godard
  • 1961 : Les amours célèbres sketch de Boisrond
  • 1961 : Un nommé La Rocca de Jean Becker
  • 1961 : Cartouche de Philippe de Broca  
  • 1962 : Un singe en hiver de Henri Verneuil
  • 1962 : Le doulos de Jean-Pierre Melville  
  • 1963 : La mer à boire de Castellani
  • 1963 : Peau de banane d'Ophüls  
  • 1963 : Dragées au poivre de Baratier
  • 1963 : L'aîné des Ferchaux de Jean-Pierre Melville
  • 1963 : Le jour le plus court de Corbucci
  • 1964 : L'homme de Rio de Philippe de Broca
  • 1964 : Echappement libre de Jean Becker
  • 1964 : La chasse à l'homme d'Edouard Molinaro  
  • 1964 : Cent mille dollars au soleil d'Henri Verneuil  
  • 1965 : Week end à Zuydcoote d'Henri Verneuil
  • 1965 : Par un beau matin d'été de Jacques Deray  
  • 1965 : Pierrot le fou de Jean-Luc Godard
  • 1965 : Les tribulations d'un Chinois en Chine de Philippe de Broca
  • 1966 : Tendre voyou de Jean Becker
  • 1966 : Paris brûle-t-il ? de René Clément
  • 1967 : Casino Royale sketch d'Huston
  • 1967 : Le voleur de Louis Malle
  • 1968 : Ho ! de Robert Enrico  
  • 1969 : Dieu a choisi Paris de Prouteau et Artuys  
  • 1969 : Le cerveau de Gérard Oury
  • 1969 : La sirène du Mississipi de François Truffaut
  • 1969 : Un homme qui me plaît de Claude Lelouch
  • 1970 : Borsalino de Jacques Deray
  • 1971 : Les mariés de l'an II de Jean-Paul Rappeneau  
  • 1971 : Le casse d'Henri Verneuil
  • 1972 : Docteur Popaul de Claude Chabrol  
  • 1972 : La scoumoune de José Giovanni
  • 1973 : L'héritier de Philippe Labro
  • 1973 : Le magnifique de Philippe de Broca  
  • 1974 : Stavisky... de Resnais
  • 1975 : Peur sur la ville d'Henri Verneuil  
  • 1975 : L'incorrigible de Philippe de Broca
  • 1976 : L'alpagueur de Philippe Labro
  • 1976 : Le corps de mon ennemi d'Henri Verneuil  
  • 1977 : L'animal de Claude Zidi
  • 1979 : Flic ou voyou de Georges Lautner
  • 1980 : Le guignolo de Georges Lautner
  • 1981 : Le professionnel de Georges Lautner  
  • 1982 : L'as des as de Gérard Oury
  • 1983 : Le marginal de Jacques Deray  
  • 1984 : Les morfalous d'Henri Verneuil  
  • 1984 : Joyeuses Pâques de Geogres Lautner  
  • 1985 : Hold up d'Alexandre Arcady
  • 1986 : Le solitaire de Jacques Deray  
  • 1988 : Itinéraire d'un enfant gâté de Claude Lelouch  
  • 1992 : L'inconnu dans la maison de Georges Lautner  
  • 1994 : Les misérables de Claude Lelouch
  • 1994 : Les cent et une nuits d'Agnès Varda 
  • 1995 : Désiré de Murat
  • 1997 : Une chance sur deux de Patrice Leconte  
  • 1999 : Peut être de Cédric Klapisch
  • 1999 : Amazone de Philippe de Broca
  • 2008 : Un Homme et son Chien de Francis Huster
Mon panier Panier
0 article(s)