Bd-cine.com

Accueil » Acteurs » BRANDO Marlon

Recherche :  OK
BRANDO Marlon

Disponible(s) à la vente :

 Désirée
 La Poursuite impitoyable "The Chase"
 Sur les Quais "On the Waterfront"
 Sur les Quais "Die Faust im Nacken"
 La Poursuite impitoyable "Ein Mann wird gejagt"
 La Formule
 Il était une Fois l'Amérique "L'Âme"
 Il était une Fois l'Amérique "La Terre"
 Il était une Fois l'Amérique "Les Guerres"
 Les Révoltés du Bounty
 Les Révoltés du Bounty
 Désirée

BRANDO Marlon

Production :

Acteur Américain

Biographie :

Marlon Brando est un acteur et réalisateur qui compte parmi les plus grands acteurs américains de sa génération. Il es né le 3 avril 1924 à Omaha dans le Nebraska et décédé le 1er juillet 2004 à Los Angeles en Californie. 

Après une adolescence difficile, il débute au théâtre en amateur. C’est pour lui une révélation et il obtient ses premiers engagements en 1944, à Broadway.
En 1947, Marlon Brando est l’un des premiers adeptes de la méthode de Constantin Stanislavski l’Actors Studio. Ses amis sont: James Dean, Montgomery Clift et Julie Harris. La même année, il connaît immédiatement le succès avec la pièce Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams. En plus de son jeu d'acteur révolutionnaire et de sa prestation époustouflante dans le rôle du vulgaire Stanley Kowalski, Marlon Brando crève l'écran et s'impose comme un sex-symbol incontournable, en redéfinissant les critères de beauté masculine pour la seconde moitié du xxe siècle à venir, allant plus loin que Tyrone Power ou Montgomery Clift et étant plus jeune que les Clark Gable, John Wayne et autres Humphrey Bogart qui le précédaient. Il vit à cette période les années les plus enrichissantes de sa carrière en mettant en pratique l’enseignement de la célèbre école.

En 1950, il transpose pour la première fois au cinéma son style de jeu dans C’était des Hommes de Fred Zinnemann. L’année suivante, Marlon Brando rencontre Elia Kazan et sous sa direction, il devient une star avec l’adaptation de la pièce de Tennessee William Un tramway nommé Désir aux côtés de Vivien Leigh. Ce film est à l’origine du mythe Brando pour la violence et la sensualité que dégage le personnage. Il confirme son extraordinaire talent dans Viva Zapata!  toujours de Kazan et pour lequel il remporte un prix d’interprétation à Cannes; Jules César  de Joseph L. Mankiewicz; L’Equipée Sauvage de Laslo Benedek et Sur les Quais encore de Kazan. Pour ce dernier film, il remporte un premier Oscar pour son rôle de Terry Malloy, un jeune docker qui se rebelle contre son puissant syndicat. Ses exigences font alors capoter plusieurs grands projets. Marlon Brando refuse aussi de se prêter aux contraintes des studios et rentre très vite en conflit avec «l’establishment hollywoodien». Il tourne quelques films de qualité médiocre, à croire qu’il se détourne déjà volontairement de son art. 

En 1961, Marlon Brando réalise honorablement La Vengeance aux Deux Visages avec son ami Karl Malden. Ce révolté du cinéma a du mal à retrouver la passion de ses débuts et tourne de moins en moins. Seuls Arthur Penn pour La Poursuite Impitoyable et John Huston pour Reflets dans un Oeil d’Or lui offrent des rôles à la hauteur de son talent.  

Alors que tout le monde le croit fini, Marlon Brando revient en force en 1971 avec Le Parrain de Francis Ford Coppola. Le film est un triomphe et l’acteur remporte un second Oscar (qu’il refuse en solidarité pour la cause du peuple indien). Un an plus tard, il enchaîne avec le magnifique mais très controversé Dernier Tango à Paris de Bernardo Bertolucci. Il exerce encore son pouvoir de fascination dans Apocalypse now de Coppola, Une Saison Blanche et Sèche de Euzhan Palcy et The Brave de et avec Johnny Depp. Il apparaît une dernière fois à l’écran en 2000 dans The Score de Frank Oz aux côtés de Robert De Niro.  

Après une vie pleine de triomphes, de scandales, d’honneurs et de tragédies, Marlon Brando s’éteint, entouré de ses proches, le 1er juillet 2004, à l’Hôpital Universitaire de Los Angeles, emporté par une fibrose pulmonaire. Son corps a été incinéré et ses cendre dispersées à Tahiti et en Californie.  

Filmographie complète :

  • 1951 : C'était des hommes (The men) de Fred Zinnemann 
  • 1951 : Un Tramway nommé Désir (A Streetcar Named Desire) d'Elia Kazan 
  • 1952 : Viva Zapata! d'Elia Kazan 
  • 1953 : L'Équipée sauvage (The Wild One) de Laslo Benedek 
  • 1954 : Jules César de Joseph Mankiewicz 
  • 1954 : Sur les Quais (On The Waterfront) d'Elia Kazan 
  • 1954 : Désirée de Henry Koster 
  • 1955 : Blanches Colombes et Vilains Messieurs (Guys and Dolls) de Joseph Mankiewicz 
  • 1956 : La Petite Maison de Thé (The Tea House of the August Moon) de Daniel Mann 
  • 1957 : Sayonara de Joshua Logan 
  • 1957 : Le Bal des Maudits (The Young Lions) d'Edward Dmytryk 
  • 1959 : L’Homme à la Peau de Serpent (The Fugitive Kind) de Sidney Lumet 
  • 1961 : La Vengeance aux Deux Visages (One-Eyed Jacks) de Marlon Brando 
  • 1961 : Les Révoltés du Bounty (Mutiny On The Bounty) de Lewis Milestone 
  • 1962 : Le Vilain Américain (The Ugly American) de George Englund 
  • 1965 : La Poursuite Impitoyable (The Chase) d'Arthur Penn 
  • 1965 : Morituri (Morituri) de Bernhard Wicki 
  • 1965 : La Comtesse de Hong-Kong (A Countess From Hong Kong) de Charlie Chaplin 
  • 1967 : Reflet dans un Oeil d’or (Reflections In A Golden Eye) de John Huston 
  • 1968 : Candy de Christian Marquand 
  • 1970 : Queimada de Gillo Pontecorvo 
  • 1971 : Le Corrupteur (The Nightcomers) de Michael Winner 
  • 1972 : Le Parrain (The Godfather) de Francis Ford Coppola 
  • 1972 : Le Dernier Tango à Paris (Ultimo tango a Parigi) de Bernardo Bertolucci 
  • 1976 : Missouri Breaks d'Arthur Penn 
  • 1977 : Superman de Richard Donner 
  • 1979 : Apocalypse Now de Francis Ford Coppola 
  • 1981 : La Formule (The Formula) de John Avildsen 
  • 1989 : Une Saison Blanche et Sèche (A Dry White Season) d'Euzhan Palcy 
  • 1990 : Premiers Pas dans la Mafia (The Freshman) d'Andrew Bergman 
  • 1992 : Christophe Colomb : la Découverte (Christopher Columbus : the Discovery) de John Glen 
  • 1995 : Don Juan Demarco de Jeremy Leven 
  • 1996 : L’Île du Docteur Moreau (The Island of Dr. Moreau) de John Frankenheimer 
  • 1998 : Free Money de Yves Simoneau 
  • 1997 : The Brave de Johnny Depp 
  • 2001 : The Score, Frank Oz 
  • 2001 : You Rock my World, Michael Jackson 
  • 2006 : Superman Returns de Bryan Singer 
  • 2007 : Brando de Leslie Greif
Mon panier Panier
0 article(s)