Bd-cine.com

Accueil » Acteurs » ARLETTY

Recherche :  OK
ARLETTY

Disponible(s) à la vente :

 Portrait d'un Assassin
 Visiteurs du Soir (Les)

ARLETTY

Production :

Actrice Française

Biographie :

Arletty, de son vrai nom Léonie Marie Julie Bathiat, est une actrice française née le 15 mai 1898 à Corbevoie, et décédée le 23 juillet 1992 à Paris.

Sa mère Marie Dautreix est lingère et son père Michel Bathiat, chef du dépôt des tramways originaire de l'Auvergne. Elle fait de bonnes études dans une institution privée, puis entreprend d'étudier la sténographie chez Pigier. La Guerre de 1914 fauche sur le champ de bataille son premier amour qu'elle surnommait "Ciel", à cause de la couleur de ses yeux. En 1916, son père meurt, écrasé par un tramway. Arletty, son frère et sa mère se trouvent expulsés du dépôt.
Elle se laisse alors séduire par un banquier, de confession israélite, Jacques-Georges Lévy. Ils ont le même âge. Il l'amène dans sa villa 18, Avenue Alphonse de Neuville, à Garches. Ils ont pour voisins Coco Chanel et André Brulé. Jacques-Georges lui fait connaître le théâtre, les grands couturiers, les bons restaurants et la plus haute société parisienne. Mais elle le quitte.
Puis, un jour, elle rencontre Paul Guillaume, l'homme qui imposa l'Art Nègre et le Cubisme. Il lui conseille de tenter sa chance au théâtre. Afin de la pistonner, il lui donne une lettre de recommandation pour le directeur du Théâtre des Capucines, qui  l'engage comme petite femme de revue. En souvenir d'une héroïne de Guy de Maupassant, on décide de l'appeler Arlette. Elle rajouterra un “i” au bout, puis transformera le i en y pour faire plus “chic anglais up to date”.

En 1930, le cinéma parlant commence à s'imposer en France, Arletty avait refusée de tourner dans les films muets, accepte un petit rôle dans le film La Douceur d'Aimer. Elle ne s'apprécit pas mais continue de tourner dans quelques films : Un Chien Qui Rapporte (1931), Une Idée Folle (1932), Mademoiselle Josette, Ma Femme (1933) avec Annabella, Je Te Confie Ma Femme (1933) et Pensions Mimosa (1934) entre autres.

En 1938, elle est dirigée dans un film qui l'impose comme vedette : Hôtel Du Nord avec Annabella et Jean-Pierre Aumont. En 1939, Jacques Prévert la révèle sous un jour différent en lui composant le rôle de Clara du Jour se Lève (1939) avec Jean Gabin.
Elle tient à diversifier ses styles de composition. Elle tourne donc dans 2 comédies : Fric-Frac (1939) et Criconstances Atténuantes (1939).
En 1941, Arletty tourne dans le célébrissime Madame Sans-Gêne. Elle interprète si bien son rôle qu'il semble être spécialement écrit pour elle. En 1942, se sont dans Les Visiteurs Du Soir où elle s'impose malgré son âge.

En 1943, Les Enfants Du Paradis avec Pierre Brasseur qui l'immortalise dans ce chef-d'oeuvre mondial. Cependant le tournage rencontre des difficultés et le film ne verra le jour qu'au début de 1945 alors qu'Arletty est en résidence surveillée. Pendant 4 ans, Arletty se fait discrète afin d'éviter tout problème avec la guerre en France. En 1947, elle revient avec un nouveau film avec La Fleur De L'Age mais le film demeure inachevé pour raison de faillite. Buffalo Bill Et La Bergère subira le même sortEn 1949, Arletty fait enfin sa rentrée sur les écrans avec Portrait d'un Assassin avec Pierre Brasseur et Erich Von Stroheim ne connaît qu'un succès très moyen. Elle connaît le succès avec 2 pièces de Tennessee Williams qu'elle reprend : Un Tramway nommé Désir (en 1950) et La Descente d'Orphée (en 1959

Entre temps, elle tourne encore dans quelques films comme Le Père De Demoiselle (1953), Huis Clos (1955), Le Passager Clandestin (1957), Maxime (1958) avec Charles Boyer et Michèle Morgan, Un Drôle De Dimanche (1958) avec Bourvil, Danielle Darieux et Jean-Paul Belmondo.
En 1962, elle fait partie du casting exceptionnel du film Le Jour Le Plus Long avec Henry Fonda, Bourvil, Richard Burton, Sean Connery, John Wayne, Robert Mitchum, Sal Mineo, Mel Ferrer entre autres.

Un grave accident des yeux la contraint d'abandonner les studios. Se sera dernière apparition au cinéma français Le Voyage à Biarritz avec Fernandel. Tempo Di Roma sera son dernière film avec Charles Aznavour.

Elle ne s'est jamais mariée et n'eut aucun enfant.

Filmographie complète :

  • 1930 : La Douceur d'aimer de René Hervil : Une dactylo
  • 1931 : Un chien qui rapporte de Jean Choux : Josyane Plaisir
  • 1932 : Enlevez-moi de Léonce Perret : Lulu
  • 1932 : Une idée folle de Max de Vaucorbeil : Anita, une danseuse
  • 1932 : La Belle Aventure de Reinhold Schünzel et Roger Le Bon : Mme Desminières
  • 1933 : Je te confie ma femme de René Guissart : Totoche
  • 1933 : Le Voyage de monsieur Perrichon de Jean Tarride : Anita
  • 1933 : Un soir de réveillon de Karl Anton : Viviane
  • 1933 : La Guerre des valses de Ludwig Berger, Raoul Ploquin : La chocolatière
  • 1934 : Pension Mimosas de Jacques Feyder : Parasol
  • 1934 : Le Vertige de Paul Schiller : Emma
  • 1935 : La Garçonne de Jean de Limur : Niquette
  • 1935 : Amants et Voleurs de Raymond Bernard : Agathe
  • 1935 : La Fille de madame Angot de Jean Bernard-Derosne : Mme Ducoudray
  • 1935 : Aventure à Paris de Marc Allégret : Rose de Saint-Leu
  • 1936 : Le Mari rêvé de Roger Capellani : Ève Roland
  • 1936 : Faisons un rêve de Sacha Guitry : Participation dans le prologue du film
  • 1936 : Messieurs les ronds-de-cuir d'Yves Mirande : La belle-sœur de La Hourmerie
  • 1936 : Feu la mère de madame - court métrage de Germain Fried : Yvonne, l'épouse de Lucien
  • 1936 : Mais n'te promène donc pas toute nue - court métrage de Léo Joannon : Clarisse Ventroux
  • 1937 : Mirages ou Si tu m'aimes d'Alexandre Ryder : Arlette
  • 1937 : Désiré de Sacha Guitry : Madeleine, la femme de chambre
  • 1937 : Aloha, le chant des îles de Léon Mathot : Ginette
  • 1937 : Les Perles de la couronne de Sacha Guitry et Christian-Jaque : La reine d'Ethiopie
  • 1938 : Hôtel du Nord de Marcel Carné : Mme Raymonde, la prostituée
  • 1938 : La Chaleur du sein de Jean Boyer : Bernadette, la plus jeune mère
  • 1938 : Le Petit Chose de Maurice Cloche : Irma Borel
  • 1939 : Circonstances atténuantes de Jean Boyer : Marie-Jeanne dite « Marie qu'a d'ça »
  • 1939 : Fric-Frac de Claude Autant-Lara et Maurice Lehmann : Loulou
  • 1939 : Le jour se lève de Marcel Carné : Clara, la partenaire de Valentin
  • 1940 : Tempête de Dominique Bernard-Deschamps : Ida Maulaincourt
  • 1941 : Madame Sans-Gêne de Roger Richebé : Catherine Hubscher, blanchisseuse
  • 1942 : Boléro de Jean Boyer : Catherine, l'amie d'Anne-Marie
  • 1942 : Les Visiteurs du soir de Marcel Carné : Dominique, troubadour dépêché par le diable
  • 1942 : L'Amant de Bornéo de Jean-Pierre Fzydeau et René Le Hénaff : Stella Losange, artiste en renom
  • 1942 : La Femme que j'ai le plus aimée de Robert Vernay : La Divette, la locataire
  • 1942 : La Loi du 21 juin 1907 - court métrage de Sacha Guitry : Gertrude
  • 1943 : Les Enfants du paradis - première époque Le boulevard du crime de Marcel Carné : Garance, la beauté
  • 1943 : Les Enfants du paradis - deuxième époque L'homme en blanc de Marcel Carné : Garance, la beauté
  • 1947 : La Fleur de l'âge - film inachevé de Marcel Carné
  • 1948 : Madame et ses peaux-rouges (Buffalo Bill et la bergère) - film inachevé de Serge T. de Laroche
  • 1949 : Portrait d'un assassin de Bernard-Roland : Marthe
  • 1950 : Georges Braque - documentaire d'André Bureau : Arletty assure le commentaire
  • 1951 : L'Amour, Madame de Gilles Grangier : Elle-même
  • 1951 : Gibier de potence de Roger Richebé : Mme Alice
  • 1953 : Le Père de Mademoiselle de Marcel L'Herbier et Robert-Paul Dagan : Edith Mars
  • 1954 : Le Grand Jeu de Robert Siodmak : Mme Blanche
  • 1954 : Huis clos de Jacqueline Audry : Inès
  • 1954 : L'Air de Paris de Marcel Carné : Blanche Le Garrec
  • 1956 : Mon curé chez les pauvres d'Henri Diamant-Berger : Nine, l'épouseuse
  • 1956 : Vacances explosives de Christian Stengel : Arlette Bernard
  • 1958 : Le Passager clandestin de Ralph Habib : Gabrielle, l'amie de Lotte
  • 1958 : Et ta sœur de Maurice Delbez : Lucrèce du Boccage
  • 1958 : Un drôle de dimanche de Marc Allégret : Juliette Harmier
  • 1958 : Maxime d'Henri Verneuil : Gazelle
  • 1959 : Paris la belle - court métrage documentaire de Pierre Prévert et Marcel Duhamel : Arletty assure le commentaire
  • 1960 : Les Primitifs du XIIIe - court métrage documentaire de Pierre Guilbaud : Arletty assure le commentaire
  • 1961 : Les Petits Matins ou Mademoiselle stop de Jacqueline Audry : Gabrielle la maîtresse de Rameau
  • 1962 : La Loi des hommes de Charles Gérard : La comtesse
  • 1962 : La Gamberge de Norbert Carbonnaux : La mère d'Albert
  • 1962 : Le Jour le plus long (The Longest day) de Ken Annakin et Andrew Marton : Mme Barrault
  • 1962 : Tempo di Roma de Denys de La Patellière : Cri-cri
  • 1962 : Le Voyage à Biarritz de Gilles Grangier : Fernande
  • 1967 : Dina chez les Rois - court métrage documentaire de Dominique Delouche : Arletty assure le commentaire et lecture d'un poème
  • 1977 : Jacques Prévert - moyen métrage documentaire de Jean Desvilles : Voix d'Arletty et témoignages
  • 1985 : Carné, l'homme à la caméra - documentaire de Christian-Jaque : Voix de la caméra
Mon panier Panier
0 article(s)