Bd-cine.com

Accueil » Acteurs » BRUNOY Blanchette

Recherche :  OK
BRUNOY Blanchette

Disponible(s) à la vente :

 Café du Cadran (Le)
 Invité de la Onzième Heure (L')
 Tourments
 Souvenirs ne sont pas à Vendre (Les)
 Homme aux Mains d'Argile (L')
 Goupi Mains rouges
 Goupi Mains rouges
 Taverne du Poisson couronné (La)
 Voyageur sans Bagages (Le)
 Rafle est pour ce Soir (La)
 Lot de Longs-Métrages N°14
 Maternelle (La)

BRUNOY Blanchette

Production :

Actrice Française

Biographie :

Blanchette Brunoy, de son vrai nom Blanche Bilhaud, était une actrice française, née le 5 octobre 1915 à Paris-14e, décédée de mort naturelle le 3 avril 2005 à Manosque, à 89 ans.

Elle vécut son enfance à Paris puis suivit son père médecin dans les Vosges. Particulièrement heureuse loin de la ville, elle passait ses vacances à Pontoise, chez son parrain le célèbre écrivain Georges Duhamel. Lorsqu'elle atteignit ses 17 ans, le comédien Léon Bernard lui conseilla de s'inscrire au Conservatoire, ce qu'elle fit. Elle entra dans la classe d'André Brunot. Son camarade Paul Cambo lui trouva un impresario qui la fit débuter au théâtre de l'œuvre Nationale 6, En 1936, elle apparut au cinéma où elle allait faire une importante carrière. Un prix orange à vie récompensa sa gentillesse à toute épreuve.
De 1936 a 1997, elle ne cesse de tourner dans des films sous la direction notamment d'Abel Gance, Jean Renoir, André Cayatte et Yves Robert. Elle n'abandonne pas pour autant le théâtre où elle participe notamment à la création des Chevaliers de la table ronde de Jean Cocteau en 1937.
Au cinéma, le spectateur gardera le souvenir de ses interprétations de Claudine à l'école de Serge de Poligny, d'après Colette (1937) et d'une victime de Jules Berri dans Le voleur de femmes d'Abel Gance (1936). Dans une quarantaine de films, elle fut ensuite l'interprète-type de la douce jeune femme équilibrée, calme et dévouée, bref l'épouse modèle ou la mère petite bourgeoise, personnages exigés par les scénarios de cinéma à ses débuts.
Epouse de l'acteur de cinéma Maurice Maillot (1906-1968), qui était rémois. Elle posséda la belle maison de l'architecte Edmond Herbé au 18, rue Léon-Mathieu à Reims, qu'elle conserva jusqu'en 2000. Son mari repose au Cimetière du Nord à Reims.

Filmographie complète :

  • 1935 : Un mauvais garçon de Jean Boyer
  • 1936 : La Peau d'un autre de René Pujol
  • 1936 : Vous n'avez rien à déclarer ? de Léo Joannon
  • 1937 : Le Voleur de femmes d'Abel Gance
  • 1937 : La Chaste Suzanne d'André Berthomieu
  • 1937 : Altitude 3200 de Jean Benoît-Lévy
  • 1938 : Claudine à l'école de Serge de Poligny
  • 1938 : Jeannette Bourgogne de Jean Gourguet
  • 1938 : La Bête humaine de Jean Renoir
  • 1939 : Quartier Latin d'Alexander Esway, Christian Chamborant et Pierre Colombier
  • 1939 : L'Empreinte du dieu de Léonide Moguy
  • 1939 : Cavalcade d'amour de Raymond Bernard
  • 1939 : La Famille Duraton de Christian Stengel
  • 1940 : 24 heures de perm' de Maurice Cloche
  • 1940 : Elles étaient douze femmes de Georges Lacombe
  • 1941 : Le Briseur de chaînes ou Mamouret de Jacques Daniel-Norman
  • 1941 : Dernière Aventure de Robert Péguy
  • 1941 : Vie privée de Walter Kapps
  • 1942 : Les Cadets de l'océan de Jean Dréville
  • 1942 : Le Grand Combat de Bernard Roland
  • 1942 : Goupi Mains Rouges de Jacques Becker
  • 1942 : Le Camion blanc de Léo Joannon
  • 1943 : Ceux du rivage de Jacques Séverac
  • 1943 : Au Bonheur des Dames d'André Cayatte
  • 1944 : Le Voyageur sans bagage de Jean Anouilh
  • 1945 : Raboliot de Jacques Daroy
  • 1945 : L'Invité de la onzième heure de Maurice Cloche
  • 1945 : Solita de Cordoue de Willy Rozier
  • 1945 : Symphonie humaine - "L'altra" de Carlo-Ludovico Bragaglia
  • 1946 : Le Café du Cadran de Jean Gehret
  • 1946 : L'ogresse de Yvan Noé - Film resté inachevé -
  • 1947 : La Taverne du poisson couronné de René Chanas
  • 1947 : Le Mannequin assassiné de Pierre de Hérain
  • 1948 : Les Souvenirs ne sont pas à vendre de Robert Hennion
  • 1948 : La Maternelle d'Henri Diamant-Berger
  • 1948 : Les Drames du Bois de Boulogne - court métrage - de Jacques Loew - Uniquement une participation
  • 1949 : L'Homme aux mains d'argile de Léon Mathot
  • 1949 : Vient de paraître de Jacques Houssin
  • 1949 : Désordre - court métrage - de Jacques Baratier - Participation
  • 1949 : Vedettes en liberté - court métrage - de Jacques Guillon - Participation
  • 1949 : Le roi Pandore de André Berthomieu - Simple figuration à la fin du film dans le salon de maquillage -
  • 1950 : La Marie du port de Marcel Carné
  • 1950 : Traité de bave et d'éternité - Film expérimental à partir d'archives - de Isidore Isou
  • 1951 : Le Passage de Vénus de Maurice Gleize
  • 1951 : Une enfant dans la tourmente de Jean Gourguet
  • 1951 : Si ça vous chante de Jacques Loew
  • 1952 : Le Secret d'une mère de Jean Gourguet
  • 1952 : Coiffeur pour dames de Jean Boyer
  • 1953 : La rafle est pour ce soir de Maurice Dekobra - dans le sketch : Le papa de Simon
  • 1953 : Le Petit Jacques de Robert Bibal
  • 1954 : Tourments de Jacques Daniel-Norman
  • 1955 : Opération tonnerre de Gérard Sandoz
  • 1956 : Le Circuit de minuit d'Yvan Govar
  • 1960 : Le Baron de l'écluse de Jean Delannoy
  • 1959 : La Mère et l'Enfant - court métrage - de Jacques Demy - Uniquement la voix
  • 1960 : Il suffit d'aimer de Robert Darène
  • 1963 : Les Veinards - Le Gros lot de Jack Pinoteau
  • 1963 : Bébert et l'Omnibus d'Yves Robert
  • 1964 : Françoise ou la vie conjugale d'André Cayatte
  • 1964 : Jean-Marc ou la vie conjugale d'André Cayatte
  • 1964 : La Bonne Soupe de Robert Thomas
  • 1964 : L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot - Film resté inachevé
  • 1985 : L'Amour en douce d'Édouard Molinaro
  • 1993 : Roulez jeunesse ! de Jacques Fansten
  • 1995 : Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma d'Agnès Varda - scènes coupées au montage
  • 1998 : ...Comme elle respire de Pierre Salvadori
Mon panier Panier
0 article(s)