Bd-cine.com

Accueil » Acteurs » DE FUNÈS Louis

Recherche :  OK
DE FUNÈS Louis

Disponible(s) à la vente :

 Tambour battant
 Étrange Désir de M. Bard (L')
 Tourments
 Rue sans Loi
 Nous irons à Deauville
 Pouic-Pouic
 Les Veinards "Le gros Lot"
 Compagnes de la Nuit (Les)
 Du Guesclin
 Sur le Pont de la Place
 L'Aile ou la Cuisse "Brust oder Keule"
 Tortillards (Les)
 Au revoir, Monsieur Grock
 Monsieur Leguignon, Lampiste
 Tournée des grands Ducs (La)
 Je suis de la Revue
 Sans laisser d'Adresse
 Dents longues (Les)
 Courte Tête

DE FUNÈS Louis

Production :

Acteur Français

Biographie :

Louis de Funès, né Louis Germain David de Funès de Galarza le 31 juillet 1914 à Courbevoie et mort le 27 janvier 1983 à Nantes était un acteur, et adaptateur français.

Louis de Funès est un des acteurs comiques les plus célèbres du cinéma français d’après-guerre. Le personnage comique qu'il a incarné depuis le début des années soixante fut très populaire dans les années 1960, 1970 et 1980 assurant des succès commerciaux à ses films. Encore aujourd'hui, il est toujours considéré comme une référence emblématique du cinéma populaire français et est internationalement connu.

Filmographie complète :

  • 1945 : La Tentation de Barbizon, de Jean Stelli : Le portier du cabaret « Le Paradis » 
  • 1946 : Dernier refuge, de Marc Maurette : L’employé du wagon-restaurant 
  • 1947 : Six heures à perdre, d’Alex Joffé et Jean Lévitte : Le chauffeur de Son Excellence Léopold de Witt 
  • 1947 : Antoine et Antoinette, de Jacques Becker : Émile, le garçon épicier et un invité à la noce 
  • 1947 : Le Château de la dernière chance, de Jean-Paul Paulin : "Un client" dans une scène avec N. Nattier et J. Marchat 
  • 1948 : Croisière pour l’inconnu, de Pierre Montazel : Le cuistot du yacht 
  • 1949 : Du Guesclin, de Bernard de Latour : L’astrologue, un personnage de la cour, un mendiant... 
  • 1949 : Rendez-vous avec la chance, de Emile-Edwin Reinert : Le garçon de café 
  • 1949 : Je n’aime que toi, de Pierre Montazel : Le pianiste de l’orchestre à la répétition 
  • 1949 : Mission à Tanger, d’André Hunebelle : Le général espagnol 
  • 1949 : Vient de paraître, de Jacques Houssin : Figurant 
  • 1949 : Au revoir Monsieur Grock, de Pierre Billon : Une figuration en spectateur 
  • 1949 : Adémaï au poteau-frontière, de Paul Colline : Une figuration en soldat 
  • 1949 : Mon ami Sainfoin, de Marc-Gilbert Sauvajon : Le guide 
  • 1949 : Millionnaires d’un jour, d’André Hunebelle : L’avocat de Philippe 
  • 1949 : Pas de week-end pour notre amour, de Pierre Montazel : Constantin, le domestique du baron de Valirman 
  • 1949 : Un certain monsieur, d’Yves Ciampi : Thomas Boudebœuf, le journaliste à « L’avenir Sauveterrois » 
  • 1949 : Le Jugement de Dieu, de Raymond Bernard : L’homme qui se fait arracher une dent chez le barbier et un envoyé du bourgmestre
  • 1950 : Quai de Grenelle, de Emile-Edwin Reinert : Le quincaillier qui vend des bandes et de la poudre anti-serpents 
  • 1950 : Le Roi du bla bla bla, de Maurice Labro : Gino, un gangster 
  • 1950 : Boniface Somnambule, de Maurice Labro : Anatole, le mari soupçonneux du « Grand Hôtel » 
  • 1950 : La Rue sans loi, de Claude Dolbert et Marcel Gibaud : Hippolyte, le professeur de musique 
  • 1950 : L’Amant de paille, de Gilles Grangier : Bruno, le psychiatre 
  • 1950 : La Rose rouge, de Marcello Pagliero : Manito, le poète qui mange les verres 
  • 1950 : Folie douce, de Jean-Paul Paulin : Figurant (le film visionné sur copie, Louis de Funès n'apparaît ni au générique, ni à l'écran) 
  • 1950 : Bibi Fricotin, de Marcel Blistène : Le pêcheur maître-nageur 
  • 1950 : Knock, de Guy Lefranc : Le malade qui a perdu cent grammes 
  • 1950 : Pour l’amour du ciel (E piu facile che un camello), de Luigi Zampa : Louis de Funès double la voix de "Nicolas, le cordonnier" 
  • 1950 : Sa majesté Monsieur Dupont (Prima comunione), d'Alessandro Blasetti : Le prêtre 
  • 1951 : Sans laisser d’adresse, de Jean-Paul Le Chanois : Un futur papa dans la salle d’attente 
  • 1951 : La vie est un jeu, de Raymond Leboursier 
  • 1951 : La Passante, d’Henri Calef : L’éclusier 
  • 1951 : La Poison, de Sacha Guitry : André Chevillard, un habitant de Rémonville 
  • 1951 : Pas de vacances pour Monsieur le Maire, de Maurice Labro : Le conseiller 
  • 1951 : Le Dindon, de Claude Barma : Le gérant 
  • 1951 : Ma femme est formidable, d’André Hunebelle : Le skieur qui cherche une chambre d’hôtel 
  • 1951 : Les Loups chassent la nuit, de Bernard Borderie : Le barman servant un porto 
  • 1951 : Le Voyage en Amérique, d’Henri Lavorel : L’employé d’Air France 
  • 1952 : Les Sept Péchés capitaux - sketch La Paresse, de Jean Dréville : M. Gaston Martin, le rouspéteur français 
  • 1952 : Ils étaient cinq, de Jack Pinoteau : Albert, le régisseur 
  • 1952 : Les Dents longues, de Daniel Gélin : L’employé du laboratoire photo 
  • 1952 : Agence matrimoniale, de Jean-Paul Le Chanois : Monsieur Charles 
  • 1952 : La Fugue de Monsieur Perle, de Pierre Gaspard-Huit : Le fou qui pêche dans un lavabo 
  • 1952 : Week-end à Paris, de Gordon Parry : Célestin, le chauffeur de taxi 
  • 1952 : Elle et moi, de Guy Lefranc : Le garçon de café qui embrasse Juliette 
  • 1952 : Je l’ai été trois fois, de Sacha Guitry : L’interprète et le secrétaire du sultan de Hammanlif 
  • 1952 : Monsieur Taxi, d’André Hunebelle : Le peintre de la place du Tertre qui voit « rouge » 
  • 1952 : Monsieur Leguignon Lampiste, de Maurice Labro : Un habitant du quartier 
  • 1952 : Moineaux de Paris, de Maurice Cloche : Le docteur 
  • 1952 : L'amour n'est pas un péché, de Claude Cariven : Mr Cottin, l’homme au chien, membre de l’U.R.A.F 
  • 1952 : La Putain respectueuse, de Charles Brabant et Marcello Pagliero : Un client du night-club 
  • 1952 : La Tournée des grands ducs, d’André Pellenc, terminé par Norbert Carbonnaux : Le directeur de l’hôtel 
  • 1952 : Tambour battant, de Georges Combret 
  • 1952 : Le Sorcier blanc, de Claude Lalande
  • 1953 : Les Compagnes de la nuit, de Ralph Habib : Un client attablé 
  • 1953 : La Vie d’un honnête homme, de Sacha Guitry : Émile, le valet de chambre des Ménard-Lacoste 
  • 1953 : L’Étrange Désir de monsieur Bard, de Géza von Radványi : M. Chanteau, l’homme aux « bonnes idées » 
  • 1953 : Dortoir des grandes, d’Henri Decoin : M. Triboudot, le photographe de Mérémont 
  • 1953 : Au diable la vertu, de Jean Laviron : Mr Lorette, le greffier du juge d’instruction 
  • 1953 : Légère et court vêtue, de Jean Laviron : Paul Duvernois, le prétendu détective 
  • 1953 : Capitaine Pantoufle, de Guy Lefranc : Mr Rachoux, le directeur de la banque 
  • 1953 : Le Secret d’Hélène Marimon, d’Henri Calef : Mr Ravan, le jardinier 
  • 1953 : Faites-moi confiance, de Gilles Grangier : Tumlatum 
  • 1953 : Mon frangin du Sénégal, de Guy Lacourt : Le docteur 
  • 1954 : Poisson d’avril, de Gilles Grangier : Le garde-pêche 
  • 1954 : Ah ! Les belles bacchantes, de Jean Loubignac : Michel Lebœuf le commissaire et divers rôles dans les sketchs 
  • 1954 : Le Blé en herbe, de Claude Autant-Lara : Le projectionniste ambulant 
  • 1954 : Le Chevalier de la nuit, de Robert Darène : Adrien Péréduray, le tailleur 
  • 1954 : Les Corsaires du Bois de Boulogne, de Norbert Carbonnaux : Le commissaire de police qui ne dit mot 
  • 1954 : Escalier de service - sketch Les Grimaldi, de Carlo Rim : Césare Grimaldi, le père, artiste italien 
  • 1954 : Les hommes ne pensent qu’à ça, d’Yves Robert : Célosso, le mari espagnol de la comtesse russe 
  • 1954 : Huis Clos, de Jacqueline Audry : Il n'apparait pas dans le visionnage du film. Rôle coupé
  • 1954 : Les Intrigantes, d’Henri Decoin : M. Marcange, l’auteur de la pièce 
  • 1954 : Mam’zelle Nitouche, d’Yves Allégret : Pétrot, un maréchal des logis 
  • 1954 : Le Mouton à cinq pattes, d’Henri Verneuil : M. Pilate, responsable des pompes funèbres 
  • 1954 : Papa, maman, la bonne et moi, de Jean-Paul Le Chanois : Mr Calomel, le voisin bricoleur des Langlois 
  • 1954 : Les pépées font la loi, de Raoul André : Jeannot « la bonne affaire », le barman du « Lotus »
  • 1954 : La Reine Margot, de Jean Dréville : René, le savant alchimiste de Catherine de Médicis 
  • 1954 : Scènes de ménage, d’André Berthomieu : M. Boulingrin, le mari d’Ernestine 
  • 1954 : Tourments, de Jacques Daniel-Norman : Eddy Gorlier, le détective privé 
  • 1955 : Napoléon, de Sacha Guitry : Laurent Passementier, un soldat 
  • 1955 : Ingrid - Die Geschichte eines Fotomodells, de Géza von Radványi : D’Arrigio, modeschöpfer 
  • 1955 : Les Impures, de Pierre Chevalier : Il n'apparait pas dans le visionnage du film. Rôle coupé
  • 1955 : L’Impossible Monsieur Pipelet, d’André Hunebelle : L’oncle Robert, le frère de Germaine et mari de Mathilde 
  • 1955 : Les Hussards, d’Alex Joffé : Luigi, le sacristain 
  • 1955 : Si Paris nous était conté, de Sacha Guitry : Antoine Allègre 
  • 1955 : Frou-Frou, d’Augusto Genina : Le colonel Cousinet-Duval, un protecteur de Frou Frou 
  • 1955 : Mädchen ohne Grenzen, de Géza von Radványi
  • 1956 : La Traversée de Paris, de Claude Autant-Lara : Mr Jambier, l’épicier 
  • 1956 : La Bande à papa, de Guy Lefranc : L’inspecteur principal Victor, Eugène Merlerin 
  • 1956 : Bonjour sourire, de Claude Sautet : Mr Bonœil 
  • 1956 : La Famille Anodin, feuilleton en 8 épisodes de 45 minutes, d’André Leroux, Marcel Bluwal, Arnaud Desjardin
  • 1956 : Bébés à gogo, de Paul Mesnier : Célestin Ratier, le représentant des industries de l’enfance 
  • 1956 : La Loi des rues, de Ralph Habib : Paulo les Chiens 
  • 1956 : Courte tête, de Norbert Carbonnaux : Le père Graziani, le « faux » religieux, Prosper, le « faux » garçon d’écurie, le « faux » colonel Luc de La Frapinière 
  • 1956 : Papa, Maman, ma femme et moi, de Jean-Paul Le Chanois : Mr Calomel 
  • 1957 : Comme un cheveu sur la soupe, de Maurice Regamey : Pierre Cousin, compositeur malheureux 
  • 1958 : Taxi, Roulotte et Corrida, d’André Hunebelle : Maurice Berger, chauffeur de taxi en vacances 
  • 1958 : Ni vu... Ni connu..., d’Yves Robert : Léon Blaireau, le braconnier de Montpaillard 
  • 1958 : La Vie à deux, de Clément Duhour : Maître Stéphane, le notaire 
  • 1959 : Fripouillard et Cie (I Tartassati), de Steno : Hector « Ettore » Curto, conseiller fiscal 
  • 1959 : Un coup fumant ou Toto à Madrid (Totò, Eva e il pennello proibito), de Steno : Le professeur Francisco Montiel, l’expert en tableaux 
  • 1959 : Mon pote le gitan, de François Gir : Monsieur Védrines, l’éditeur
  • 1960 : Certains l’aiment froide, de Jean Bastia : Ange Galopin, le créancier qui veut récupérer l’argent 
  • 1960 : Les Tortillards, de Jean Bastia : Émile Durand, créateur de la bombe insecticide « Cicéron » 
  • 1961 : Candide ou l’optimisme du xxe siècle, de Norbert Carbonnaux : l’homme de la Gestapo 
  • 1961 : Le Capitaine Fracasse, de Pierre Gaspard-Huit : Scapin, un comédien de la troupe 
  • 1961 : La Belle Américaine, de Robert Dhéry : les frères Viralot, l’un commissaire de police et l’autre chef du personnel de la société 
  • 1961 : Dans l’eau qui fait des bulles - Le Garde-Champêtre mène l'enquête de Maurice Delbez - : Paul Ernzer, le pêcheur qui retire le cadavre 
  • 1962 : La Vendetta, de Jean Chérasse : Amoretti, le bandit d’honneur et père d’Antonia 
  • 1962 : Le crime ne paie pas un film à sketches inspiré des bandes dessinées de Paul Gordeaux,, de Gérard Oury - sketch L’homme de l’avenue: le barman du « Blue Bar » 
  • 1962 : Un clair de lune à Maubeuge, de Jean Chérasse
  • 1962 : Le Gentleman d’Epsom, de Gilles Grangier : Gaspard Ripeux, restaurateur et turfiste 
  • 1962 : Nous irons à Deauville, de Francis Rigaud : le vacancier énervé au volant 
  • 1962 : Le Diable et les Dix Commandements - sketch Tu ne déroberas point, de Julien Duvivier : Antoine Vaillant, l’escroc 
  • 1963 : Les Veinards - sketch Le Gros Lot, de Jack Pinoteau : Antoine Beaurepaire, heureux gagnant de la loterie 
  • 1963 : Pouic-Pouic, de Jean Girault : Léonard Monestier, riche homme d’affaires 
  • 1963 : Carambolages, de Marcel Bluwal : Norbert Charolais, P.D.G, de l’agence de publicité « 321 » 
  • 1964 : Faites sauter la banque, de Jean Girault : Victor Garnier, propriétaire du magasin « Chasse et Pêche » 
  • 1964 : Des pissenlits par la racine, de Georges Lautner : Jacques, le cousin de Jérôme, dit Jockey Jack, petit truand 
  • 1964 : Le Gendarme de Saint-Tropez, de Jean Girault : le maréchal des logis-chef Ludovic Cruchot 
  • 1964 : Fantômas, d’André Hunebelle : le commissaire de police Paul Juve 
  • 1964 : Une souris chez les hommes ou Un Drôle de caïd, de Jacques Poitrenaud : Marcel Ravelais, cambrioleur à la petite semaine 
  • 1965 : Le Corniaud, de Gérard Oury : Léopold Saroyan, directeur d’import-export 
  • 1965 : Fantômas se déchaîne, d’André Hunebelle : le commissaire de police Paul Juve 
  • 1965 : Le Gendarme à New York, de Jean Girault : le maréchal des logis-chef Ludovic Cruchot 
  • 1965 : Les Bons Vivants ou Un Grand Seigneur, de Gilles Grangier et Georges Lautner : Léon, Louis, Marie Haudepin, président de l’amicale de judo « L’Athlétic club » 
  • 1966 : La Grande Vadrouille, de Gérard Oury : Stanislas Lefort, chef d’orchestre 
  • 1966 : Le Grand Restaurant, de Jacques Besnard : Monsieur Septime, patron d’un grand restaurant parisien 
  • 1967 : Fantômas contre Scotland Yard, d’André Hunebelle : le commissaire de police Paul Juve 
  • 1967 : Les Grandes Vacances, de Jean Girault : Mr Charles Bosquier, directeur de l’institut privé 
  • 1967 : Oscar, d’Édouard Molinaro (Louis de Funès est scénariste) : Mr Bertrand Barnier, riche homme d’affaires 
  • 1968 : Le Petit Baigneur, de Robert Dhéry : Louis-Philippe Fourchaume, directeur des chantiers-navals 
  • 1968 : Le Tatoué, de Denys de La Patellière : Félicien Mézeray, homme d’affaires et vendeur de tableaux 
  • 1968 : Le gendarme se marie, de Jean Girault : le maréchal des logis-chef Ludovic Cruchot 
  • 1969 : Hibernatus, d’Édouard Molinaro (Louis de Funès est scénariste) : Hubert Barrère de Tartas, important industriel
  • 1970 : L’Homme orchestre, de Serge Korber : Mr Édouard, alias Evan Evans, impresario et maître de ballet d’une troupe de danseuses 
  • 1970 : Le Gendarme en balade, de Jean Girault : le maréchal des logis-chef Ludovic Cruchot 
  • 1970 : Sur un arbre perché, de Serge Korber : Henri Roubier, industriel, promoteur auto-routier 
  • 1971 : La Folie des grandeurs, de Gérard Oury : Don Salluste, ministre de Sa Majesté le roi d’Espagne 
  • 1971 : Jo, de Jean Girault : Antoine Brisebard, auteur de romans policiers 
  • 1973 : Les Aventures de Rabbi Jacob, de Gérard Oury : Victor Pivert, riche entrepreneur 
  • 1976 : L'Aile ou la Cuisse, de Claude Zidi : Charles Duchemin, directeur du guide touristique 
  • 1978 : La Zizanie, de Claude Zidi : Guillaume Daubray-Lacaze, petit industriel et maire 
  • 1979 : Le Gendarme et les Extra-terrestres, de Jean Girault : Le maréchal des Logis-chef Ludovic Cruchot
  • 1980 : L’Avare, de Jean Girault et Louis de Funès : Harpagon, le père avare 
  • 1981 : La Soupe aux choux, de Jean Girault : Claude Ratinier dit Le Glaude, paysan sabotier du hameau Les Gourdiflots 
  • 1982 : Le Gendarme et les Gendarmettes, de Jean Girault et Tony Aboyantz : le maréchal des logis-chef Ludovic Cruchot
Mon panier Panier
0 article(s)